En quelques mots

La Fondation Émergence fait la promotion de la Journée internationale contre l’homophobie contre l’homophobie qui se tient le 17 mai, en solidarité avec les organisations et les personnes de par le monde qui soulignent cet événement dans leur milieu.

Le 17 mai est une date symbolique pour les personnes homosexuelles. L’homosexualité est retirée de la liste des maladies mentales de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 17 mai 1990. La Fondation Émergence crée en 2003 la première journée nationale contre l’homophobie, qui prend une dimension internationale en 2006. Enfin, en 2014, la fondation ajoute la transphobie au nom de la journée. Chaque année, les campagnes de cette journée contribuent à combattre la discrimination dans notre société.

Objectifs

L’homophobie et la transphobie sont des phénomènes insidieux qui ont su se frayer des chemins subtils, discrets et habituellement invisibles. Il n’y a personne à l’abri de manifestions hostiles envers l’homosexualité et la transidentité. Et, fort surprenant, certaines personnes homosexuelles et trans elles-mêmes adoptent des comportements homophobes et transphobes pour se mettre à l’abri de réactions dont elles pourraient être l’objet de la part de leur entourage. Une Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie cherche à rejoindre toutes les clientèles indépendamment de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre.

Les objectifs proposés par la Fondation Émergence pour la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie sont de :

  • promouvoir le développement de relations harmonieuses entre les personnes, indépendamment de leur orientation sexuelle ou identité de genre;
  • favoriser l’inclusion des personnes homosexuelles et trans dans la société;
  • promouvoir la compréhension de la diversité des citoyens et des citoyennes sur la base de l’orientation sexuelle et l’identité de genre;
  • faire échec à la discrimination sur la base de l’orientation sexuelle au regard de la Charte des droits et libertés de la personne;
  • susciter un esprit d’ouverture à la diversité et aux valeurs de notre société;
  • démontrer les effets dévastateurs de l’homophobie et la transphobie;
  • proposer et de mettre en place des moyens concrets de lutte contre l’homophobie et la transphobie;
  • inciter les partenaires à organiser des activités de lutte contre l’homophobie et la transphobie;
  • créer une concertation avec les partenaires;
  • créer un moment de convergence des actions de lutte contre l’homophobie et la transphobie;
  • mettre en place une structure capable d’assurer la survie et la récurrence de l’événement.

Un événement rassembleur

La Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie est un événement rassembleur et un moment de convergence. Tous les partenaires sont invités à organiser des événements dans leur milieu. À titre d’exemple, elle est l’occasion :

  • pour les parents, de dire à leurs enfants que, peu importe leur orientation sexuelle ou leur identité de genre, cela n’affectera pas l’amour qu’ils ont pour eux;
  • pour les enseignants et les enseignantes, de parler d’homophobie et de transphobie en classe;
  • pour les bibliothèques, de mettre en évidence des livres sur l’homophobie et la transphobie; pour les employeurs, de mettre sur pied des programmes de lutte contre l’homophobie et la transphobie;
  • pour les syndicats, d’organiser des activités de sensibilisation dans les milieux de travail; pour les groupes communautaires, de faire de la sensibilisation dans leur milieu;
  • pour les télédiffuseurs, de présenter des dossiers et des documentaires sur l’homophobie et la transphobie;
  • pour les journaux, de faire des reportages et des articles de fond sur l’homophobie et la transphobie;
  • pour les radiodiffuseurs, de mettre à contribution des artistes, des personnalités et des œuvres favorisant la tolérance;
  • pour les diffuseurs Internet, de retirer ou de refuser tout contenu à caractère homophobe et de faire la promotion de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie;
  • pour les gais et les lesbiennes qui le souhaitent, de dévoiler leur orientation sexuelle;
  • pour les législateurs, les gouvernements et les administrations municipales, de proclamer la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie et de s’engager à lutter contre l’homophobie et la transphobie;
  • pour le grand public, de poser un geste symbolique.

Rôle de la Fondation Émergence

La Fondation Émergence fait la promotion de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie. Son rôle consiste à :

  • consulter les personnes et les groupes intéressés;
  • concevoir des campagnes de communication :
    • proposer les thèmes des campagnes;
    • rechercher des porte-parole;
    • produire et distribuer du matériel promotionnel;
    • développer des outils;
    • rechercher des commanditaires;
    • concevoir et mettre à jour un site Internet www.homophobie.org;
  • tenir un événement à caractère éducatif;
  • inciter et encourager les personnes, les groupes et les partenaires à organiser des activités dans leur milieu;
  • assurer le montage financier de l’événement;
  • dresser un bilan annuel;
  • tenir à jour un état de la situation sur l’homophobie;
  • promouvoir la recherche sur l’homophobie.

Créée en 2000, la Fondation Émergence s’est donnée comme mission de promouvoir l’épanouissement des personnes homosexuelles et des autres diversités sexuelles et de genre, favoriser leur inclusion dans la société, défendre leurs droits et faire la lutte aux préjugés.

Historique

logo fondation émergence

 

Sur l’initiative de la Fondation Émergence, et pour la première fois au monde, une journée thématique consacrée à la lutte contre l’homophobie a été organisée au Québec, le 4 juin 2003, sous la dénomination Journée nationale de lutte contre l’homophobie. Avec la complicité de partenaires, la Fondation a ensuite travaillé activement à tenir cette journée annuelle à l’échelle de tout le Canada. Des pays comme la Belgique et la France ont retenu l’idée et ont mis sur pied de semblables événements.

Vers une Journée internationale

Il ne restait alors qu’un pas à franchir pour lancer l’initiative au niveau international, ce qui a été fait en Europe avec la participation d’un certain nombre de pays qui ont travaillé à diffuser l’idée et ont proposé que le 17 mai devienne la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie (ou International Day Against Homophobia, connue sous l’acronyme IDAHO).

Déclaration de Montréal

Les 1ers Outgames mondiaux, qui se sont déroulés à Montréal durant l’été 2006, ont été l’occasion de tenir la plus importante conférence internationale sur les droits humains LGBT jamais organisée à ce jour. Cette conférence s’est achevée avec l’adoption de la Déclaration de Montréal, dont la dernière recommandation, lue aux cérémonies d’ouverture des Outgames par madame Martina Navrátilová, « appelle tous les pays du monde et les Nations Unies à déclarer que le 17 mai de chaque année est [soit] la Journée internationale contre l’homophobie, et d’en faire la promotion ». La Fondation Émergence est à l’origine de cette recommandation qui a été adoptée par la Conférence internationale sur les droits humains des LGBT. La Déclaration de Montréal sera portée auprès des autorités des Nations Unies et des gouvernements nationaux, afin de mobiliser un appui indéniable au respect des droits LGBT.

En savoir plus sur la déclaration de Montréal 

Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie

Le 29 octobre 2014, le conseil d’administration de la Fondation Émergence a adopté, à la majorité, une résolution afin de modifier le nom de sa campagne de lutte contre l’homophobie pour y inclure les réalités trans. La campagne porte désormais le nom de Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie.

 

Voir toutes les campagnes