Objectifs

L’homophobie et la transphobie sont des phénomènes insidieux qui ont su se frayer des chemins subtils, discrets et habituellement invisibles. Il n’y a personne à l’abri de manifestions hostiles envers l’homosexualité et la transidentité. Et, fort surprenant, certaines personnes homosexuelles et trans elles-mêmes adoptent des comportements homophobes et transphobes pour se mettre à l’abri de réactions dont elles pourraient être l’objet de la part de leur entourage. Une Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie cherche à rejoindre toutes les clientèles indépendamment de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre.

Les objectifs proposés par la Fondation Émergence pour la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie sont de :

  • promouvoir le développement de relations harmonieuses entre les personnes, indépendamment de leur orientation sexuelle ou identité de genre;
  • favoriser l’inclusion des personnes homosexuelles et trans dans la société;
  • promouvoir la compréhension de la diversité des citoyens et des citoyennes sur la base de l’orientation sexuelle et l’identité de genre;
  • faire échec à la discrimination sur la base de l’orientation sexuelle au regard de la Charte des droits et libertés de la personne;
  • susciter un esprit d’ouverture à la diversité et aux valeurs de notre société;
  • démontrer les effets dévastateurs de l’homophobie et la transphobie;
  • proposer et de mettre en place des moyens concrets de lutte contre l’homophobie et la transphobie;
  • inciter les partenaires à organiser des activités de lutte contre l’homophobie et la transphobie;
  • créer une concertation avec les partenaires;
  • créer un moment de convergence des actions de lutte contre l’homophobie et la transphobie;
  • mettre en place une structure capable d’assurer la survie et la récurrence de l’événement.

Un événement rassembleur

La Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie est un événement rassembleur et un moment de convergence. Tous les partenaires sont invités à organiser des événements dans leur milieu. À titre d’exemple, elle est l’occasion :

  • pour les parents, de dire à leurs enfants que, peu importe leur orientation sexuelle ou leur identité de genre, cela n’affectera pas l’amour qu’ils ont pour eux;
  • pour les enseignants et les enseignantes, de parler d’homophobie et de transphobie en classe;
  • pour les bibliothèques, de mettre en évidence des livres sur l’homophobie et la transphobie; pour les employeurs, de mettre sur pied des programmes de lutte contre l’homophobie et la transphobie;
  • pour les syndicats, d’organiser des activités de sensibilisation dans les milieux de travail; pour les groupes communautaires, de faire de la sensibilisation dans leur milieu;
  • pour les télédiffuseurs, de présenter des dossiers et des documentaires sur l’homophobie et la transphobie;
  • pour les journaux, de faire des reportages et des articles de fond sur l’homophobie et la transphobie;
  • pour les radiodiffuseurs, de mettre à contribution des artistes, des personnalités et des œuvres favorisant la tolérance;
  • pour les diffuseurs Internet, de retirer ou de refuser tout contenu à caractère homophobe et de faire la promotion de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie;
  • pour les gais et les lesbiennes qui le souhaitent, de dévoiler leur orientation sexuelle;
  • pour les législateurs, les gouvernements et les administrations municipales, de proclamer la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie et de s’engager à lutter contre l’homophobie et la transphobie;
  • pour le grand public, de poser un geste symbolique.